«

»

Samedi 3 juin à 17h : La mort est mon métier

La mort est mon métier

La mort est mon métier Mise en scène et interprétation : Franck Mercadal
Auteur : Robert Merle (adaptation du roman)
Durée : 1 h

L’histoire

Au départ on n’était pas chaud car c’est un sujet très noir… En fait il s’agit d’un bijou de théâtre !

L’histoire relate l’histoire de Rudolf Lang, le jeune Lang peut voler de ses propres ailes : une liberté mal employée qui le conduit de nouveau à rechercher la discipline du père en entrant à 16 ans dans l’armée allemande, à intégrer le Corps des Francs pendant la Première Guerre Mondiale, puis la mouvance d’extrême droite de l’époque une fois mobilisé. Pour ses compétences en organisation, il se voit alors confier la direction du camp d’Auschwitz où il met méticuleusement en place la solution finale, pour finalement être jugé durant le procès de Nuremberg. L’acteur nous tient de façon captivante, délicate et dévide le fil de cette histoire qu’il a adaptée pour le théâtre. 

 

La presse en parle…

 

Un témoignage joué à la perfection. – Rue du théâtre

 

Ce qui est remarquable, c’est votre performance d’acteur, cette capacité à passer d’un personnage à l’autre en une fraction de secondes. – Médiapart

 

Fallait-il, 60 ans après sa parution, adapter le roman, de Robert Merle au théâtre ? Oui. Pourquoi ? Parce que montrer la naissance d’un monstre nous rappelle que c’est un processus qui peut se reproduire, longtemps après, et qui se reproduit. L’adaptation est très fine. Froid dans le dos garanti. – La Provence

 

Vidéo

Festival Avignon Off 2013 – Reportage Cie … Cie de la Courte Echelle-Alya