Category: Programmation 2017

Vendredi 2 juin à 21h : Le soliloque de Grimm

Le soliloque de Grimm

Le soliloque de Grimm

Interprétation : Fred Saurel
Auteur : Bruno Georges
Metteur en scène : Jean-Philippe Azéma
Durée : 1h15

Entre l’humour et le drame

C’est l’histoire d’un mec… C’est l’histoire de Fred Loisel, un solide gaillard, mais en fait non. Il est seul, paumé, à la rue. Cela fait trois ans qu’il est « locataire du froid » qu’il dit et sans doute un peu plus longtemps qu’il se remplit méthodiquement d’antigel pour lui résister ainsi qu’à deux ou trois autres trucs vicelards comme la lucidité ou la mémoire !

Il nous a émus, il nous a fait rire et pourtant ce n’était pas gagné ! Nous y allions à reculons. Le pitch nous faisait un peu peur : l’histoire d’un clodo… Mais parfois il y a des petits miracles… et celui -ci en est un ! nous a cueillis dès la première réplique.

Spectacle unique, pas glauque pour un sou. A découvrir absolument. Très très humain.

Pour plus d’infos, c’est ici : www.lesoliloquedegrimm.fr

 La presse en parle…

Entre rires et larmes, une pièce touchante et humanisante – Le Saint-Affricain

 

Fred Saurel, féroce et tendre sur scène – Midi Libre

 

Le teaser

 

Samedi 3 juin à 17h : La mort est mon métier

La mort est mon métier

La mort est mon métier Mise en scène et interprétation : Franck Mercadal
Auteur : Robert Merle (adaptation du roman)
Durée : 1 h

L’histoire

Au départ on n’était pas chaud car c’est un sujet très noir… En fait il s’agit d’un bijou de théâtre !

L’histoire relate l’histoire de Rudolf Lang, le jeune Lang peut voler de ses propres ailes : une liberté mal employée qui le conduit de nouveau à rechercher la discipline du père en entrant à 16 ans dans l’armée allemande, à intégrer le Corps des Francs pendant la Première Guerre Mondiale, puis la mouvance d’extrême droite de l’époque une fois mobilisé. Pour ses compétences en organisation, il se voit alors confier la direction du camp d’Auschwitz où il met méticuleusement en place la solution finale, pour finalement être jugé durant le procès de Nuremberg. L’acteur nous tient de façon captivante, délicate et dévide le fil de cette histoire qu’il a adaptée pour le théâtre. 

 

La presse en parle…

 

Un témoignage joué à la perfection. – Rue du théâtre

 

Ce qui est remarquable, c’est votre performance d’acteur, cette capacité à passer d’un personnage à l’autre en une fraction de secondes. – Médiapart

 

Fallait-il, 60 ans après sa parution, adapter le roman, de Robert Merle au théâtre ? Oui. Pourquoi ? Parce que montrer la naissance d’un monstre nous rappelle que c’est un processus qui peut se reproduire, longtemps après, et qui se reproduit. L’adaptation est très fine. Froid dans le dos garanti. – La Provence

 

Vidéo

Festival Avignon Off 2013 – Reportage Cie … Cie de la Courte Echelle-Alya

Samedi 3 juin à 21h : Pour que tu m’aimes encore

Pour que tu m’aimes encore

Pour que tu m'aimes encore
Auteur et Interprétation : Elise Noiraud
Mise en scène : Baptiste Ribrault
Durée : 1h25

L’histoire

Elise a 13 ans et demi. Elle est secrètement amoureuse de Tony. Elise doit s’occuper de sa maman déprimée. Et surtout, Elise prépare une danse en hommage à sa chanteuse préférée pour la fête du collège… 13 ans et demi. L’âge des espoirs et des révolutions intérieures. L’âge, aussi, des années collège : ingrates, maladroites, et belles justement pour ça. Avec humour et sensibilité, Elise nous propose un plongeon dans cette adolescence qui nous a tous construits et interprète une galerie de personnages ébouriffante. Au total, plus de 10 personnages hilarants au milieu desquels la jeune Elise tente de se frayer un chemin et de quitter l’enfance.

 

 

La presse en parle

 

Ce spectacle est une merveille. Du rire à haut débit. La Noiraud nous fait rire, parce qu’elle tisse ses personnages sur le canevas de sa propre vie avec une aiguille trempée dans une authenticité ravageuse. Autant dire que ça pique… drôlement. – Paris Match (Alain Spira)

Une énergie dévastatrice. La comédienne semble toujours sur le fil. De la vérité, du mensonge, du réel et de l’illusion. Toute de noire vêtue, comme la formidable Zouk autrefois, à laquelle elle fait rêver, mais en plus athlétique. Forte et tellement blessée. – Telerama (Fabienne Pascaud)

Les souvenirs évoqués prennent des allures de madeleine de Proust de notre propre adolescence envolée. Un spectacle jubilatoire.TheaToile

Le teaser

 

http://lileautheatre.fr/pour-que-tu-maimes-encore/pour-que-tu-maimes-encore-2/

Dimanche 4 juin à 11h : Allan Watsay détective privé

Allan Watsay détective privé

Spectacle enfants

Allan Watsay détective privéSpectacle magique de l’année 2017

Auteur et interprétation : Sébastien Delsault

Spectacle jeune public à partir de 5 ans.
Participation des enfants.
Suspens, humour, rebondissements et magie

Durée : 50 min

 

L’histoire

Allan Watsay est détective privé. Quand il apprend que les artistes du cirque Luigi ont disparu, il ne peut que se réjouir. Enfin une affaire à la hauteur de sa réputation ! Muni de sa panoplie d’agent secret, il va mener l’enquête avec l’aide des enfants. Sera-t-il vraiment l’homme de la situation ?

La presse en parle

 

Sur scène, « Allan Watsay »détective privé » a mené l’enquête avec l’aide des enfants pour retrouver les artistes du cirque Luigi. Suspense, humour, rebondissements et magie, les enfants se sont pris au jeu pour ce spectacle qui les a enchantés. – La Provence

 

Le teaser